L'Union européenne lance une procédure contre la Hongrie face aux soupçons de corruption

La Commission européenne a initié à l’encontre de la Hongrie une procédure d’infraction. Le commissaire chargé du budget a envoyé mercredi 27 avril une lettre à laquelle le gouvernement hongrois dispose de deux mois pour répondre. Elle concerne des allégations d’infraction à l’État de droit. Une procédure attendue.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Bénazet

La Hongrie a eu beau marteler que les sujets de dissension entre Européens devraient être mis de côté à cause de la menace extérieure que représente la guerre en Ukraine, elle n’aura finalement pas réussi à éviter l’ouverture d’une infraction. La Commission exprime ses « graves préoccupations » sur des risques de corruption et des conflits d’intérêts dans l’attribution de marchés publics en Hongrie. La Commissaire chargée de l’État de droit estime que de nombreux marchés publics hongrois ont été attribués alors qu’il n’y avait qu’un seul soumissionnaire. L’Office européen de lutte antifraude (Olaf) estime en Hongrie les irrégularités dans les dépenses de fonds européens à 4% contre 0,36% en moyenne en Europe.

Une procédure inédite

Du fait de ces allégations de manquements, la Commission a décidé jusqu’ici de retenir tout versement au titre du plan de relance hongrois qui se monte au total à plus de 7 milliards d’euros. Et le mécanisme de conditionnalité budgétaire porté ce mercredi sur les fonts baptismaux est aussi susceptible de suspendre les versements des fonds ordinaires du budget européen, comme les aides régionales ou agricoles.

Adopté en 2020, c’est la première fois que ce mécanisme, liant le versement des fonds européens aux valeurs de l’UE et aux droits fondamentaux, est mis en œuvre après avoir été attaqué par la Pologne et la Hongrie devant la Cour de justice de l’Union européenne. Ce n’est que le début de la procédure, mais elle pourrait à terme être lourde de conséquences pour le budget de l’État magyar.

► À écouter aussi : Décryptage - Le triomphe de Viktor Orban en Hongrie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles