L'Unicef alerte sur un risque d'"explosion catastrophique" des taux de malnutrition chez les enfants

Près de trois mois après le début de la guerre en Ukraine, l'Unicef alerte sur les conséquences du conflit. Des centaines de milliers d'enfants pourraient être victimes de malnutrition dans les prochains mois.

Une crise alimentaire "sans précédent"? Depuis le début de la guerre en Ukraine, les grandes puissances européennes alertent sur les conséquences du conflit à long terme, notamment sur la production agricole et les exportations des produits russes et/ou ukrainiens vers l'hémisphère sud. Ce lundi, c'est l'Unicef qui tire la sonnette d'alarme.

"Le monde est désormais en passe d’assister à une explosion des décès d’enfants évitables et des cas d’émaciation infantile", prévient Catherine Russell, directrice générale de l’Unicef.

"Avant que la guerre en Ukraine n’affecte la sécurité alimentaire mondiale, les familles avaient déjà des difficultés à nourrir leurs enfants en raison des conflits, des chocs climatiques et du Covid-19", rappelle-t-elle.

Jusqu'à 600.000 enfants concernés?

Mais avec la hausse des prix alimentaires causée par la guerre en Europe de l'Est, "le coût des aliments thérapeutiques vitaux pour les enfants souffrant de malnutrition devrait enregistrer jusqu’à 16 % d’augmentation", prévient l'Unicef.

Ces "aliments thérapeutiques" sont des pâtes énergétiques riches en lipides et en micronutriments, précise l'institution, qui en achète et en distribue 75 à 80% de la production mondiale.

La situation en Europe "risque de priver jusqu’à 600.000 enfants supplémentaires de ce traitement vital", prévient l'Unicef.

Pour empêcher une "explosion catastrophique" des taux de malnutrition chez les enfants, la branche de l'ONU appelle les gouvernements à augmenter leurs financements d'aide, et les donateurs et les organisations de la société civile à "hisser la lutte contre l’émaciation au rang des priorités de financement".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - En Ethiopie, la pire sécheresse "jamais vécue" ravage les vies des nomades somali

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles