L'UNFP vole au secours de Galtier et du PSG après la polémique du "char à voile"

Christophe Galtier - AFP
Christophe Galtier - AFP

Christophe Galtier a ses défenseurs. Au coeur de la tourmente après la polémique du "char à voile" en réaction à l'indignation de certains pour le trajet Paris-Nantes des joueurs du PSG en avion et non en train, l'entraîneur a reçu le soutien de l'Union Nationale des Footballeurs Professionnels (UNFP). Le syndicat répond à la polémique sous la forme d'un édito: "Le train ne siffle plus trois fois".

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'UNFP n'est pas passé par quatre chemins et n'a pas hésité à dégainer la sulfateuse: "La dernière campagne de communication de la SNCF est une réussite. Il a suffi d’un tweet pour déplacer le débat, oublier les retards, les annulations, enfin tout ce qui fait si souvent le quotidien de millions d’utilisateurs, pour se concentrer sur les vilains footballeurs qui ne prennent pas le train pour aller à Nantes, mais l’avion…" peut-on lire. Allusion au message du patron du TGV pour proposer les services de sa société au PSG.

L'UNFP rappelle que des équipes jouent tous les trois jours

Le syndicat des joueurs ne voit aucun problème au trait d'humour fait par Christophe Galtier et réclame plus d'indulgence envers les acteurs du football, trop souvent stigmatisés: "Il vaut mieux en rire, oui, acquiesce le syndicat. Et ce n’est pas parce que les footballeurs, eux aussi citoyens conscients et respectueux, se moqueraient de l’écologie, mais parce qu’il est simplement ridicule et fatiguant qu’ils servent ainsi à l’envi de bouc-émissaires…"

L'UNFP rappelle aussi que le PSG et l'OM jouent tous les trois jours. En y ajoutant les clubs de C3 et C4, on arrive rapidement à six clubs concernés. "Le temps leur est compté, il leur faut voyager de nuit, quand les trains, à de très rares exceptions près, dorment en gare où ils entrent aujourd’hui sans même avoir sifflé trois fois – tout se perd!" précise le communiqué.

Christophe Galtier a fait son mea culpa

Critiqué pour avoir ironisé lundi sur le mode de déplacement de son équipe en prétendant recourir au "char à voile", Christophe Galtier a fait son mea culpa mardi après la victoire du PSG contre la Juventus (2-1), disant regretter "une blague qui est de mauvais goût".

Après avoir évoqué le sujet au micro de Canal+, Christophe Galtier s'est expliqué en conférence de presse: "C'était une blague de mauvais goût sur un sujet très sensible, a répété le technicien. J'ai entendu beaucoup de choses depuis hier. Je n'ai pas à présenter d'excuses, c'était une blague de mauvais goût. Mais croyez-moi que, au club, nous sommes tous concernés par ces problèmes de climat." En attendant de voir si les discussions entre le PSG et la SNCF iront bon train, le PSG a pris ce mardi soir son envol dans le groupe H en battant la Vieille Dame.

Article original publié sur BFMTV.com