Des lunettes du 17e siècle censées éloigner le mal aux enchères

·1 min de lecture

Deux paires de lunettes datant du 17e siècle devraient rapporter des millions de dollars aux enchères au mois d’octobre. Incrustées de pierres précieuses et ornées de verres en diamant et en émeraude, ces lunettes auraient appartenu à la famille royale de l’empire moghol, qui a régné sur le sous-continent indien, rapportent nos confrères de CNN le 15 septembre. Ces lunettes sont supposément dotées d’un pouvoir surnaturel : éloigner le mal.

Ces deux paires sont un exemple extrêmement rare de l’artisanat moghol, selon Edward Gibbs, le président de la maison d’enchères Sotheby’s au Moyen-Orient. "À notre connaissance, il n’y en a pas d’autres comme elles", a-t-il déclaré à nos confrères. La rareté de ces objets est également liée à la taille de leurs verres fabriqués en pierres précieuses.

>> A lire aussi - Sotheby's va accepter pour la première fois la cryptomonnaie pour un diamant rare

Les verres d’une paire, baptisée "Halo of light" ("halo de lumière", en français), auraient été fabriqués à partir d’un seul diamant de 200 carats découvert à Golconde, située dans l’État indien actuel du Télangana. Les verres verts de la deuxième paire, surnommée "Porte du paradis" auraient, quant à eux, été taillés dans une émeraude colombienne de plus de 300 carats.

Selon Edward Gibbs, la taille des pierres d’origine indique que ces lunettes appartenaient nécessairement à un empereur, un membre de son entourage ou un courtisan haut placé. "Toute pierre précieuse de cette taille, de cette ampleur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Annulation du contrat du siècle pour la France ? Un partenariat historique va voir le jour dans la zone indo-pacifique
Nice, Cahors... : des hôpitaux suspendent des centaines d'employés au premier jour de l'obligation vaccinale
Doubler le salaire des enseignants : pourquoi la mesure d’Anne Hidalgo est irréaliste
Cet archipel paradisiaque du Pacifique rouvrira aux touristes d'ici la fin de l'année
Ouïghours : les produits issus du travail forcé bientôt interdits dans l'UE ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles