La Lune va engloutir Vénus demain matin

Xavier Demeersman, Journaliste

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais celle que l'on surnomme l’« étoile du berger » a récemment disparu du ciel le soir. C’est normal, la Terre, Vénus et le Soleil étaient alignés il y a quelques jours. Notre voisine n’était donc visible ni le soir ni le matin car elle se cachait en dessous de l’éblouissant astre solaire.

Néanmoins, Vénus va vraiment disparaître demain matin durant une heure. Disparaître est un bien grand mot car il s’agit d’une occultation. Vu de l’hémisphère Nord de la Terre, la Lune va lui passer devant. En Europe et en France métropolitaine, ce spectacle assez rare ne sera visible qu’en plein jour, en début de matinée. Bien sûr, les horaires varient selon les latitudes. À Paris, par exemple, la rencontre débutera à 7 h 39 TU, soit 9 h 39 heure locale, lorsque la partie sombre de Vénus sera grignotée par les reliefs du limbe lumineux de la Lune. Il faudra ensuite attendre 8 h 36 TU, soit 10 h 36 heure de Paris, pour revoir la deuxième planète du Système solaire.

Pour les régions traversées par les pointillés, l'occultation de Vénus par la Lune sera en plein jour. Une partie de l'Amérique du Nord pourra observer le phénomène. © Occult program of Iota

Observer l’occultation de Vénus

Beaucoup l’ignore mais la très brillante Vénus (magnitude -4) peut être observée en plein jour. Il est capital cependant d’éviter le Soleil et de ne pas le croiser du regard en recherchant la planète avec une paire de jumelles ou un télescope. Les dommages seraient irréversibles pour vos yeux.

Ce vendredi 19 juin, notre étoile sera à plus de 20° à l’est du duo Lune-Vénus. Si l’atmosphère terrestre n’était pas là, nous pourrions voir que les protagonistes de ce bal céleste sont tous dans le Taureau. Le Soleil au-dessus d’une corne de la constellation (il va entrer dans les Gémeaux le 21) et la Lune, laquelle engloutit Vénus, se profile entre la tête de l’animal, formée des étoiles des Hyades, et les Pléiades.

Depuis l'île de La Réunion, Patrice Gourbier a pu...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura