Lundi, 14e journée la plus chaude en France depuis 1947, n'a finalement pas battu le record

© Sipa

C’est un record qu’il ne valait mieux pas dépasser. Lundi, la journée la plus chaude de l’épisode de canicule que connait la France depuis le 12 juillet, a vu de nombreux records absolus atteints (dans 64 communes). Mais l’indicateur thermique national sur l’ensemble du territoire n’a pas atteint les records des deux canicules de 2003 et 2019. Il s’est établi lundi à 28 degrés, loin du record de 29,4 degrés enregistré le 5 août 2003 et le 25 juillet 2019, précise Météo-France au JDD.

Lire aussi - Canicule : levée de la vigilance rouge, de nombreux départements classés orange

La température la plus élevée a elle été atteinte à Biscarosse

Cet indicateur indique la moyenne, sur 24 heures, des températures maximales et minimales enregistrées dans 30 stations météorologiques de référence réparties sur le territoire français. A titre de comparaison, l'indicateur thermique national avait atteint 27,38 °C le samedi 18 juin 2022, lors de la dernière canicule en France.

Il s’agit de la 14e journée la plus chaude en France depuis la création de cet indicateur en 1947. Et l’indicateur thermique de la température maximale a atteint lundi 37,6 degrés, se classant ainsi au 2e rang des plus chauds, derrière le 5 août 2003 (37,7 degrés). La température la plus élevée a elle été atteinte à Biscarosse, dans les Landes : 42,6 degrés. Le 28 juin, le record s'était établi à Vérargues, dans l’Hérault, avec 46 degrés.


Retrouvez cet article sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles