L'un des leaders du Jihad islamique palestinien arrêté lors d'un raid israélien en Cisjordanie

Ce lundi soir, l’armée israélienne a mené une vaste opération dans le camp de réfugiés de Jénine, une ville au nord de la Cisjordanie occupée et connue pour être le cœur « de la résistance armée » palestinienne. Des échanges de tirs ont eu lieu et un Palestinien de 17 ans a été tué. L’un des leaders du Jihad islamique palestinien en Cisjordanie a été arrêté ainsi que son gendre.

Avec notre correspondante à Ramallah, Alice Froussard

Selon l'armée israélienne, « des agents infiltrés » dirigés par le Shin Bet sont entrés dans le camp de Jénine ce lundi soir avec l’objectif d’arrêter « des personnes suspectées de terrorisme ». Les soldats ont été accueillis par des tirs de militants armés palestiniens. Ils ont ripostés. S’en est alors suivi une fusillade qui a coûté la vie à Dirar al-Kafrini, un Palestinien de 17 ans.

« Il était déjà mort à son arrivée à l’hôpital de Jénine », a déclaré le ministère palestinien de la Santé dans un communiqué.

Mais lors de ce raid, l’armée israélienne a surtout arrêté Basaam al-Saadi, l’un des hauts responsables du Jihad islamique palestinien en Cisjordanie. Cet ancien prisonnier était recherché par Israël depuis longtemps, car lui et sa famille ont joué un rôle essentiel dans « la résistance palestinienne de Jénine ». Deux de ses fils ont d’ailleurs été tués lors de l'invasion à grande échelle du camp de réfugiés de Jénine par Israël en 2002.

►À lire aussi : Cisjordanie: à Jénine, «assiégée» par l'armée israélienne, le marché a grise mine


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles