L'Ukraine reprend "3 000 km2 de territoire" grâce à sa contre-offensive

Les forces ukrainiennes continuent de progresser dans la région de Kharkiv, à l’est du pays, où une contre-offensive est menée depuis plusieurs jours. De nombreuses localités ont été reprises, comme celle de Balakliia.

Partis en retraite, les soldats russes ont laissé derrière eux une grande quantité de matériel. Le drapeau ukrainien a de nouveau été hissé dans la ville.

Le président Volodymyr Zelensky s'est félicité de la tournure des évènements, samedi soir : "Ces derniers jours, l'armée russe fait ce qu’elle peut faire de mieux, elle nous montre son dos, a-t-il déclaré. Et c'est un bon choix pour eux de s'enfuir car il n'y a pas, et il n'y aura jamais de place pour les occupants en Ukraine. L’avancée de nos soldats dans les différentes directions du front se poursuit."

L'Ukraine a annoncé dimanche que ses troupes avaient repris plus de 3 000 kilomètres carrés de territoires.

"Depuis début septembre, plus de 3 000 kilomètres carrés sont revenus sous contrôle ukrainien", a déclaré dans un communiqué Valeri Zaloujny, le commandant en chef de l'armée ukrainienne. "Autour de Kharkiv, nous avons commencé à avancer non seulement au sud et à l'est mais également vers le nord. Nous sommes à 50 kilomètres de la frontière".

Les forces ukrainiennes se rapproche d’Izioum où l’armée russe dispose d’une base. Sur des images publiées par l’armée ukrainienne, on peut voir des équipements militaires abandonnés à la périphérie de la ville.

Ces dernières heures, Moscou a annoncé retirer des troupes de cette zone pour renforcer, plus au sud, la région de Donetsk, tenue par les séparatistes prorusses.

Des bombardements russes y ont causés de sérieux dégâts dans la ville de Pokrovsk.