L'Ukraine réclame des armes pour le Donbass, la crise alimentaire couve

L’est de l’Ukraine continue d’être pilonné sans relâche par les forces russes qui ont fait de la conquête du Donbass une priorité.

En difficulté, l’armée ukrainienne réclame des armes, et notamment des MLRS, des systèmes mobiles de roquettes à lancement multiple avancés de fabrication américaine. Ces roquettes seraient capables de frapper les positions de tir, les bases militaires, les pistes d'atterrissage et les lignes d'approvisionnement russes à une distance allant jusqu'à 300 km.

"Chaque jour, nous travaillons au renforcement de notre défense, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Il s'agit principalement de la fourniture d'armes. Chaque jour, nous nous approchons de la situation où notre armée l'emportera sur les envahisseurs. Bien sûr, beaucoup dépend des partenaires, de leur volonté de fournir à l'Ukraine tout ce qui est nécessaire pour protéger la liberté. Et j'attends avec impatience les bonnes nouvelles de la semaine prochaine."

Risque de crise alimentaire mondiale

Au nord du pays, les champs sont jonchés d'obus non explosés, et les équipements agricoles et les entrepôts en grande partie détruits. Chaque jour de guerre qui passe augmente le risque d’une crise alimentaire mondiale, l’Ukraine faisant partie des plus gros exportateurs de blé, de maïs et d’huile de tournesol.

A cause du blocus russe des ports, bon nombre d’agriculteurs n’ont pas pu exporter leur céréales. Les stocks sont pleins, alors que la prochaine récolte approche.

Le président russe Vladimir Poutine a assuré, lors d'une conversation téléphonique avec le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz, que son pays était "prêt" à aider une exportation "sans entraves" des céréales de l'Ukraine.

Le port de Marioupol a repris ses activités samedi matin après que les forces russes ont déclaré avoir fini de déminer les eaux au large de la ville.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles