L'Ukraine, pays actuellement le plus dangereux pour les journalistes selon l'UNESCO

Couvrir une guerre sur les lignes de front est difficile par nature, mais en Ukraine, la menace pour les journalistes est beaucoup plus forte. C'est le constat de l'UNESCO.

"La Russie a essayé d'arrêter le journalisme indépendant sur les territoires occupés parce qu'elle veut juste diffuser de la propagande, de la propagande russe et pro-russe" explique Serhii Tomilenko, du syndicat national des journalistes d'Ukraine.

Depuis le début de la guerre ,10 journalistes ont été tués. L'UNESCO a décidé de soutenir les journalistes ukrainiens en leur fournissant 125 kits de protection, gilets pare-balles et casques.

"Les journalistes sont visés, les chaînes de télévision sont visées. Plus de dix tours de télévision ont été attaquées en Ukraine. Les infrastructures des médias sont également attaquées" souligne Angelina Karyakina, directrice de l'information de la télévision publique ukrainienne UAPBC.

Pour Reporters sans frontières, c'est aussi une guerre de l'information qui se joue en Ukraine.

"Le conflit armé déclenché par la Russie menace la survie de la sphère médiatique ukrainienne" dit l'ONG. Et dans cette guerre l'Ukraine "est en première ligne pour résister contre l’expansion du système propagandiste du Kremlin".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles