L'Ukraine dans l'UE, est-ce vraiment possible et à quelles conditions ?

Euronews a interrogé des experts sur l'adhésion de l'Ukraine à l'UE pour mieux comprendre les chances qu'a l'Ukraine d'intégrer un jour l'UE et quelles dynamiques sont à l'oeuvre.

L'Ukraine est-elle prête à rejoindre l'Union européenne ?

Richard Youngs - Associé principal chez Carnegie

Elle n'est pas prête aujourd'hui à entrer dans l'UE, mais ce n'est pas vraiment la question. Aucun des États candidats aux précédentes adhésions n'était prêt à rejoindre l'UE le jour où ils ont entamé les négociations. La question est de savoir si l'UE peut exercer une influence suffisante pour faire en sorte que l'Ukraine soit robuste, institutionnellement et pleinement démocratique au moment où elle sera prête à rejoindre l'Union européenne. Le fait que l'Ukraine ne soit pas prête aujourd'hui n'est pas une raison pour ne pas entamer le processus et faire en sorte qu'il se déroule le plus rapidement possible.

Comment l'élargissement peut-il bénéficier à l'UE ?

Dr. Ilke Toygür - Chargée de recherche au SWP Berlin

Quand on pense que l'Union européenne veut être un acteur géopolitique, qu'elle revendique un rôle sur le continent, quel meilleur outil que l'élargissement qui pourrait non seulement inclure ces pays ou les rapprocher de l'UE, mais aussi injecter les idées liées à la démocratie, la bonne gouvernance, l'état de droit. Mais pour que cela fonctionne, nous devons absolument voir la lumière au bout du tunnel. Car si les pays candidats ne voient pas qu'il existe une réelle perspective d'adhésion à l'avenir, ils n'entreprendront jamais les réformes nécessaires à l'adhésion.

Le processus d'adhésion de l'Ukraine peut-il être inversé ?

Richard Youngs - Associé principal chez Carnegie

C'est un processus long, très long, avec de multiples étapes. L'UE doit négocier dans de nombreux domaines politiques différents, ce qu'elle appelle des chapitres. Ceux-ci sont très complexes et très techniques. L'UE peut soit décider de ralentir les choses, soit les accélérer dans une certaine mesure si elle tient à faire entrer l'Ukraine. Et comme nous l'avons vu avec des pays comme la Turquie, des pays des Balkans, cela peut être un processus long et fastidieux. Et fondamentalement, si les choses tournent mal sur le plan politique, si les pays candidats reculent sur le plan politique, l'ensemble du processus d'adhésion peut être mis en pause.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles