L'Ukraine sous le feu russe : au moins onze tués dans un supermarché de Kharkiv

Une frappe russe sur un hypermarché a fait au moins onze morts à Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine. Selon le président Volodymyr Zelensky, "au moins 200 personnes" auraient pu se trouver à l'intérieur au moment de l'impact.

Au moins onze personnes ont été tuées et une quarantaine blessées samedi 25 mai dans une frappe russe sur un hypermarché de bricolage à Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, une attaque qualifiée d'"ignoble" par le président ukrainien.

Selon le gouverneur régional, Oleg Synegoubov, cette attaque russe a été réalisée à l'aide de deux bombes aériennes guidées.

"Malheureusement, le bilan des morts dans l'Epitsentr s'est alourdi à 11", a écrit dimanche 26 mai le gouverneur régional, Oleg Synegoubov, sur Telegram. Il avait affirmé la veille qu'au moins six personnes avaient été tuées, qu'une quarantaine d'autres personnes avaient été blessées et que 16 manquaient à l'appel, après cette frappe réalisée selon lui à l'aide de deux bombes aériennes guidées.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ukrainiens montrent le bâtiment de l'hypermarché Epitsentr au toit éventré dont s'échappe une énorme colonne de fumée noire, les pompiers arrosant d'eau l'incendie déclenché par les frappes.

Selon les pompiers, l'incendie a consumé 10 000 mètres carrés, mais il est contenu.

"Tout a commencé à tomber sur nos têtes"

Toujours en uniforme, Lioubov, une femme de ménage de l'hypermarché, a raconté comment elle a fui le magasin.

La chaîne d'hypermarchés Epitsentr vend de l'électroménager et des produits de bricolage.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Ukraine : Volodymyr Zelensky s'attend à une offensive russe plus large
Ukraine : la loi de mobilisation, une mesure "nécessaire" mais "trop tardive"
Après le repli de Kiev "dans certaines zones" de la région de Kharkiv, Zelensky reporte des visites