L'Ukraine demande à l'UE de renforcer son aide financière et militaire

Alors que les combats durent depuis bientôt 200 jours, le Premier ministre ukrainien était en déplacement lundi à Bruxelles. Denys Chmyhal demande plus de soutien militaire, une aide financière renforcée et des mesures de rétorsion plus fortes contre la Russie.

A l'occasion de la 8e session du Conseil d'association entre l'UE et l'Ukraine, Kyiv a réitéré son appel au soutien européen. En réponse les 27 assurent qu'ils ne reviendront pas sur leurs engagements.

"L'Union européenne va continuer à soutenir l'Ukraine, quelle que soit la menace, quel que soit le chantage que la Russie peut nous faire", insiste le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

"Nous apporterons notre soutien politique, financier, humanitaire et militaire, aussi longtemps qu'il faudra et autant que nécessaire."

L'Union a fourni jusqu’à maintenant une aide macrofinancière de 2,2 milliards d'euros pour permettre à l'Etat ukrainien de poursuivre ses missions pendant la guerre. Les 27 ont également débloqué 2,5 milliards d'euros pour des équipements militaires à travers la Facilité européenne pour la paix.

A ces engagements, la Commission européenne ajoute un soutien de 500 millions d'euros d'aide humanitaire. Mais des experts s'interrogent sur l'ampleur de cet effort.

"Il s'agit du strict minimum. Le FMI (Fonds monétaire international) estime que l'Ukraine a besoin d'environ 5 milliards de dollars par mois", souligne Jacob Kirkegaard, chercheur au German Marshall Fund.

Il ajoute d’ailleurs que l'aide financière est pour le moment plus importante que le soutien militaire puisque les équipements sont principalement fournis par les Etats-Unis et les Etats membres. Mais l'UE dispose d'un autre moyen pour aider Kyiv : sanctionner plus encore la Russie.