Les soldats ukrainiens ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk

Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de la ville de Severodonetsk, dans l'est du pays.
Annonce faite par le gouverneur régional.

"Les forces armées ukrainiennes vont devoir se retirer de Severodonetsk. Ils en ont reçu l'ordre", a déclaré sur Telegram Sergiy Gaiday, le gouverneur de Lougansk, où se situe cette localité stratégique.

Severodonetsk est, depuis plusieurs semaines, le théâtre d'âpres combats avec l'armée russe.

Les forces russes multiplient les offensives dans l’est de l’Ukraine. Elles ont conquis ce jeudi Loskutivka et Rai-Oleksandrivka, deux localités situées à quelques kilomètres de Lyssytchansk, et attaqué Syrotyne, aux portes de Severodonetsk.

"Les combats s'intensifient", a rapporté le gouverneur régional de la région de Donetsk qui assure qu’aucune ville n’est plus sûre aujourd’hui pour la population.

Le ravitaillement de certains villages peut être interrompu à tout moment. Les volontaires continuent à évacuer les habitants, mais certains refusent de partir.

L'armée russe continue par ailleurs de bombarder la région de Mykolaïv, au sud, où elle a annoncé avoir notamment détruit 49 réserves de carburant et trois centres de réparation de blindés.

De son côté, Kyiv dit enregistrer chaque jour entre 200 et 300 crimes de guerre commis par les forces russes sur le territoire ukrainien.

"Les enquêteurs de la police nationale ont engagé plus de 19 000 procédures pénales depuis le début de l'agression militaire sur des faits de crimes commis sur le territoire de l'Ukraine par des militaires des forces armées de la Fédération de Russie et leurs complices et d'autres infractions pénales relevant de la loi martiale", a rapporté Oleksii Serhieiev, chef du département du soutien organisationnel et analytique et de la réponse opérationnelle de la police nationale d'Ukraine.

Le sud

Deux terminaux de stockage de grains ont été touchés par des bombardements russes mercredi dans la ville portuaire de Mykolaïv, ont indiqué à l'AFP leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra.

Le terminal portuaire d'Evri, propriété de Viterra et dédié aux huiles végétales, a été "endommagé par une attaque de missiles", selon un porte-parole du groupe. Deux silos étaient en feu et un troisième endommagé.

Selon l'Institut américain pour l'étude de la guerre (ISW), les forces russes ont vraisemblablement repris la rive orientale de la rivière Inhoulets, située entre Mykolaïv, toujours tenue par les Ukrainiens, et Kherson, plus à l'Est, occupée par les Russes.

Un responsable ukrainien a affirmé que ses troupes avaient repris la ville de Kiselivka et se trouvaient à 15 km de Kherson, selon l'institut.

Un porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, cité par l'ISW, a affirmé de son côté que les Russes frappaient Odessa avec des missiles anti-navires, ce qui semble indiquer des problèmes de stocks de munitions.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles