Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir au 260e jour de l'invasion russe

L'Ukraine  a annoncé jeudi la reconquête d'une douzaine de villages dans la région de Kherson , dans le sud du pays, Moscou confirmant avoir entamé son repli, nouveau revers pour l'armée de Vladimir Poutine. À la mi-journée, le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valeriï Zaloujniï, a annoncé que ses forces avaient avancé mercredi de "7 km, prenant le contrôle de six localités dans la direction de Petropavlivka-Novoraïsk" et repris également "six localités dans la direction de Pervomaïske-Kherson".

Les informations à retenir :

La Russie annonce le retrait de ses forces armées de Kherson. La Commission européenne a proposé aux Vingt-Sept pays membres d'accorder à l'Ukraine une aide de 18 milliards d'euros pour 2023. Plus de 100.000 militaires russes ont été tués ou blessés depuis le début de l'invasion de l'Ukraine.

Un repli "très rapide", prévient Sourovkine

Quelques minutes plus tôt, l'armée russe avait annoncé avoir commencé son retrait à l'intérieur de la région de Kherson, en déplaçant ses troupes de la rive droite (occidentale) à la rive gauche du fleuve Dniepr, un obstacle naturel derrière lequel Moscou établit une ligne de défense. "Des unités du contingent de troupes russes manoeuvrent vers des positions aménagées sur la rive gauche du fleuve Dniepr, conformément au plan", a indiqué le ministère russe de la Défense. Ce retrait, annoncé mercredi, implique un départ de la ville éponyme de Kherson, la capitale régionale.

Mercredi, le général en charge ...


Lire la suite sur Europe1