L'UFC-Que choisir dénonce les méthodes des agences de recouvrement

Des appels par centaines, des lettres avec de faux en-tête d'huissiers et, parfois même, des menaces : voilà, selon l'association UFC-Que choisir, les méthodes qu'emploieraient certaines sociétés de recouvrement auprès de clients endettés. L'un d'entre eux, qui témoigne lors du 13 Heures de France 2 sous couvert d'anonymat, dénonce un "harcèlement brutal". "Des dizaines de milliers de personnes sont concernées, raconte-t-il. Certaines ont perdu leur maison, d'autres ont divorcé. Et tout cela à cause de ces sociétés qui harcèlent en permanence." Des signalements en hausse de 15% Comment fonctionnent ces agences de recouvrement ? Elles rachètent aux banques les dettes qu'elles n'arrivent pas à recouvrir, puis tentent ensuite d'en récupérer le paiement auprès des consommateurs. D'après l'UFC-Que choisir, les signalements sur ces méthodes douteuses ont bondi de 15% cette année. Contacté, le Syndicat national des cabinets de recouvrement de créances et de renseignements commerciaux (ANCR) "condamne fermement" les "dérives individuelles" qui ont été rapportées.