L'UE va allouer 276 millions d'euros pour la construction de camps de migrants en Grèce

·2 min de lecture

L'Union européenne va allouer 276 millions d'euros pour la construction ou la rénovation de cinq camps de migrants sur les îles grecques. C’est ce qu’a annoncé lundi la commissaire européenne Ylva Johansson à Lesbos, qui a également appelé la « Turquie à urgemment réadmettre les migrants » renvoyés de Grèce.

La commissaire en charge des migrations, Ylva Johansson, est venue sur l'île égéenne de Lesbos pour pousser le gouvernement grec à accélérer l'ouverture de nouveaux camps sur les îles de Samos, Chios, Kos et Lesbos avant l'hiver prochain et à améliorer les conditions de réception pour les quelque 14 000 demandeurs d'asile qui s'y trouvent.

Ylva Johansson a appelé par ailleurs la Turquie « à urgemment réadmettre les migrants » renvoyés de Grèce, alors que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et celui du Conseil européen, Charles Michel, se rendront à Ankara le 6 avril pour rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan.

Le ministre grec des Migrations Notis Mitarachi a rappelé lundi que la Grèce avait demandé à la Turquie de réadmettre 1 450 candidats qui avaient été déboutés du droit d'asile sur les îles grecques.

Européaniser la question migratoire

La commissaire européenne a aussi souligné lundi que « la question migratoire devait être européanisée » et qu'il ne fallait pas laisser les pays aux frontières de l'Europe seuls face à la gestion de cette crise, alors qu'elle s'est retrouvée face à la fronde de certains habitants de Lesbos.

Quelque 300 habitants ont manifesté lors de sa venue pour s'opposer à l'ouverture d'un nouveau camp, devant l'hôtel de région où se déroulait la conférence de presse d’Ylva Johansson, a constaté l'AFP. « Non aux structures sur l'île », pouvait-on lire sur une banderole déployée avant l'arrivée de la commissaire européenne et du ministre grec des Migrations.

Remplacer le camp de Moria

Notis Mitarachi a annoncé récemment à l'AFP que le camp de Samos ouvrirait avant la fin du premier semestre 2021, les autres avant décembre 2021. Le gouvernement avait promis depuis longtemps la construction d'un nouveau camp pour remplacer celui de Moria, détruit en septembre dans un incendie, mais sa construction s'était heurtée à l'opposition des habitants et des autorités locales, lassés par la présence des demandeurs d'asile sur leur île depuis la crise migratoire de 2015.

Le nouveau camp de Lesbos est prévu sur la commune de Pali, à une demi-heure de route de la capitale de Lesbos, Mytilène.

Depuis l'incendie de Moria, quelque 8 000 migrants vivent toujours dans un camp temporaire où leurs conditions de vie ont été extrêmement difficiles cet hiver.

(Avec AFP)

À écouter: L’Europe critiquée pour sa politique migratoire