L'UE recevra 12,5 mlns de doses du vaccin Pfizer/BioNTech d'ici fin 2020

·2 min de lecture
L'UE RECEVRA 12,5 MLNS DE DOSES DU VACCIN PFIZER/BIONTECH D'ICI FIN 2020

ZURICH/FRANCFORT (Reuters) - L'Union européenne recevra d'ici la fin de l'année 12,5 millions de doses du vaccin contre le coronavirus mis au point par le consortium BioNTech et Pfizer, a annoncé mardi le laboratoire allemand.

Cette livraison représente plus de la moitié des 20 millions de doses que devraient recevoir les Etats-Unis avant la fin de l'année, a souligné devant la presse le directeur commercial de BioNTech, Sean Marett.

Les 12,5 millions de doses, administrées en deux injections à trois semaines d'intervalle, permettront de vacciner 6,25 millions de personnes.

La campagne vaccinale doit commencer dimanche prochain dans des pays comme l'Allemagne et la France, qui attend encore le feu vert de sa Haute autorité de santé.

BioNTech prévoit par ailleurs de lancer la production du vaccin sur son site allemand de Marboug en février, a déclaré le directeur financier du laboratoire, Sierk Poetting, lors du même point de presse.

Ce site aura à terme une capacité de production annuelle de 750 millions de doses.

La préparation de ces campagnes de vaccination coïncide avec l'apparition d'une nouvelle souche hautement contagieuse du coronavirus en Grande-Bretagne, qui a conduit de nombreux pays dont la France à fermer leurs frontières avec le royaume à quelques jours de Noël.

Le directeur général de BioNTech, Ugur Sahin, a fait savoir que des tests étaient en cours pour vérifier l'efficacité du vaccin contre cette souche variante et que des résultats seraient disponibles dans les deux prochaines semaines.

"Il n'y a aucune raison de s'inquiéter ou de s'inquiéter tant que nous n'avons pas reçu les données", a-t-il dit.

Les vaccins développés par plusieurs laboratoires sont un espoir pour les pays touchés par la pandémie qui a bouleversé la planète et fait environ 1,7 million de morts dans le monde.

Selon Ugur Sahin, une proportion allant de 60% à 80% de la population mondiale pourrait être vaccinée d'ici l'automne 2021, grâce aux vaccins notamment développés par Pfizer/BioNTech et Moderna.

(John Miller à Zurich et Patricia Weiss à Francfort ; version française Claude Chendjou et Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)