L'UE pourrait envoyer une délégation à Hong Kong, dénonçant la réforme électorale

·1 min de lecture
L'UE POURRAIT ENVOYER UNE DÉLÉGATION À HONG KONG, DÉNONÇANT LA RÉFORME ÉLECTORALE

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a dénoncé mercredi la vaste réforme du système électoral à Hong Kong, disant y voir une violation par la Chine de ses engagements internationaux, et a menacé d'envoyer une délégation en visite dans la région administrative spéciale.

Le parlement de Hong Kong a approuvé fin mai la plus importante réforme du système politique local depuis la rétrocession à la Chine de l'ancienne colonie britannique, une mesure renforçant l'emprise de Pékin sur le territoire.

Cette annonce de Bruxelles est à même de provoquer la colère de Pékin, qui considère Hong Kong comme ses affaires internes, et d'accroître les tensions sino-européennes après que l'UE a suspendu la ratification d'un nouveau pacte d'investissement avec la Chine en citant des sanctions imposées contre des eurodéputés.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré que l'UE allait "intensifier sa réponse à la situation à Hong Kong, notamment en renforçant le soutien à sa société civile et à sa presse, en faisant la promotion de la liberté d'expression, facilitant la mobilité des citoyens hongkongais, de même qu'en garantissant que les procès d'activistes pro-démocratie à Hong Kong soient observés".

"Une visite de représentants de haut rang de l'UE est envisagée", a-t-il ajouté dans un communiqué.

(Francesco Guarascio; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles