L'UE ouvre une enquête approfondie sur le rachat de Refinitiv par LSE

L'UE OUVRE UNE ENQUÊTE APPROFONDIE SUR LE RACHAT DE REFINITIV

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé lundi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet de rachat de Refinitiv, entreprise de données et d'analyses financières, par l'opérateur de la Bourse de Londres, London Stock Exchange, pour 27 milliards de dollars (24 milliards d'euros).

L'exécutif européen dit craindre, si cette opération aboutit en l'état, une baisse de la concurrence dans les domaines de la négociation et de la compensation d'instruments financiers divers et des produits liés aux données financières.

La Commission a désormais jusqu'au 27 octobre prochain pour prendre une décision.

"Les marchés financiers remplissent une fonction essentielle pour l'économie européenne. Un accès aux infrastructures des marchés financiers et aux produits liés aux données financières est nécessaire pour prendre des décisions d'investissement, négocier en bourse et protéger les épargnes", a déclaré la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, citée dans le communiqué.

LSE a annoncé en août dernier avoir conclu un accord avec Refinitiv, contrôlé depuis 2018 par un consortium dirigé par le fonds Blackstone, qui permettrait à l'opérateur boursier de devenir l'un des leaders mondiaux des données, des informations et des analyses financières.

Le groupe Thomson Reuters, qui détient encore 45% de Refinitiv et contrôle l'agence de presse Reuters, détiendra in fine 15% de LSE, selon les termes de l'accord.


(Rédaction de Bruxelles, version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)