L'UE et la Minusma valident le déroulement des élections au Mali

Dans un bureau de vote à Bamako, dimanche. Les observateurs de l'Union européenne et la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) se sont félicités lundi du déroulement des élections législatives de la veille au Mali, en dépit d'un faible taux de participation et de plusieurs incidents. /Photo prise le 24 novembre 2013/REUTERS/Adama Diarra

BAMAKO (Reuters) - Les observateurs de l'Union européenne et la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) se sont félicités lundi du déroulement des élections législatives de la veille au Mali, en dépit d'un faible taux de participation et de plusieurs incidents.

Le chef de la mission des observateurs de l'UE, l'ancien ministre belge des Affaires étrangères Louis Michel, a déclaré que le calme avait largement prévalu lors du scrutin, à l'exception de quelques incidents dans le nord du pays non susceptibles de remettre en question le résultat.

Bert Koenders, le représentant spécial de la Minusma, a estimé que la campagne électorale tout comme les opérations de vote avaient été conformes à la loi malienne et répondu aux attentes de sa mission.

Il a condamné les incidents, en particulier dans la région de Goundam, près de Tombouctou, où des hommes armés ont fait irruption dans les bureaux de vote et emporté des urnes, mais il a déclaré qu'ils n'invalidaient pas l'issue du scrutin.

Environ 6,7 millions de personnes étaient appelées à désigner la nouvelle Assemblée nationale en vue de poursuivre la transition démocratique après le coup d'Etat de mars 2012 qui avait plongé le pays dans un chaos politique et sécuritaire.

Un second tour aura lieu le 15 décembre dans les circonscriptions où aucun candidat n'a obtenu la majorité absolue dimanche.

Adama Diarra, Tiemoko Diallo; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Tangi Salaün