L'UE donne son feu vert au plan de relance polonais

C’est une décision qui devrait être accueillie avec satisfaction par les autorités polonaises : la Commission européenne a validé ce mercredi 1er juin le plan de relance de 35 milliards d’euros qui était gelé depuis plus d’un an en raison d’un conflit sur l’indépendance de la justice polonaise. Bruxelles estime que Varsovie a donné des engagements suffisants pour que les fonds soient levés. Mais la décision suscite de nombreuses critiques au sein de l’Union européenne.

À l'origine, cette aide devait être versée à la Pologne pour l’aider à relancer son économie après la pandémie de Covid-19. Mais comme pour la Hongrie, la Commission européenne avait décidé de geler ces fonds, accusant Varsovie de ne pas respecter l’indépendance de la justice – ce qui est l’un des fondements de l’Union européenne.

Ces dernières semaines, les autorités polonaises ont multiplié les gestes et les annonces pour amadouer l’exécutif européen : Varsovie s’est engagé à dissoudre la chambre disciplinaire de la Cour suprême et à réintégrer les magistrats qui avaient été sanctionnés par cette chambre.

Ces annonces ont suffi à convaincre la Commission, mais ce qui a pu jouer également, c'est le contexte politique. La guerre en Ukraine, le soutien très ferme de la Pologne auprès de son voisin agressé par la Russie et l’afflux massif de réfugiés ukrainiens sur son sol.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles