L'UE demande à Berlin de supprimer les contrôles aux frontières

La Commission européenne a suggéré mardi à l'Allemagne, à l'Autriche, au Danemark et à la Norvège de supprimer dans les six mois les contrôles à leurs frontières, ce que vient de faire la Suède. /Photo d'archives/REUTERS/Michael Dalder

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a suggéré mardi à l'Allemagne, à l'Autriche, au Danemark et à la Norvège de supprimer dans les six mois les contrôles à leurs frontières, ce que vient de faire la Suède.

Face à l'afflux de réfugiés et de migrants en 2015, l'Union européenne avait autorisé le rétablissement des contrôles aux frontières dans l'espace Schengen, malgré les craintes de retombées négatives sur le commerce, mais le commissaire européen aux Affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos, a estimé qu'ils devaient désormais prendre fin.

"Le moment est venu de prendre les dernières mesures concrètes pour en revenir progressivement à un fonctionnement normal de l'espace Schengen", a-t-il dit. "Schengen est l'une des plus grandes réalisations du projet européen. Nous devons tout faire pour le préserver", a-t-il dit dans un discours.

Plus d'un million de personnes ont demandé asile à l'UE en 2015, essentiellement en Allemagne mais aussi en Suède, ce qui a tendu les capacités d'accueil de certains Etats.

Le gouvernement suédois a annoncé mardi qu'il supprimait les contrôles d'identité pour les personnes en provenance du Danemark.

Stockholm avait rétabli les contrôles aux frontières après l'afflux sur son territoire de plus de 160.000 demandeurs d'asile en 2015. Cela avait nécessité une exemption aux règles européennes, qui devait expirer le 11 mai.

(Robin Emmott à Bruxelles et bureau de Stockholm; Eric Faye pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages