L'UE cible Apple, Alphabet et Meta soupçonnés d'infractions aux règles européennes de la concurrence

La Commission européenne a lancé ce lundi 25 mars cinq procédures contre Apple, Alphabet (Google) et Meta (Facebook, Instagram) soupçonnés d'infractions aux règles européennes de la concurrence, une première dans le cadre du nouveau règlement sur les marchés numériques (DMA).

Bruxelles dialogue depuis des mois avec les trois géants américains de l'Internet pour les aider à préparer leur mise en conformité aux règles entrées en application début mars. Après des années à courir en vain derrière leurs abus de position dominante avec une législation insuffisamment dissuasive, l'exécutif européen espère enfin s'être doté avec le DMA d'une arme suffisamment puissante pour les faire plier.

Selon Thierry Breton, commissaire au Marché intérieur, aucune de ces entreprises ne peut jouer l’étonnement, car elles étaient largement préparées au règlement européen sur les marchés numériques. « Ils savent depuis novembre 2022 quelle va être notre loi. Ils la connaissent. Nous avons passé énormément de temps à interagir avec eux, pour les préparer. On est même allés sur place les voir et discuter avec eux. La loi est la loi. Elle n'a pris personne par surprise. Cette loi est faite pour corriger ce qui nous semble aller dans le sens de l'intérêt général. Nous pensons que cela ne peut pas attendre, à partir du moment où la loi a été votée, y compris dans des contextes que nous connaissons comme ceux de guerre, d'élections ou de désinformation », a expliqué Thierry Breton, commissaire européen au Numérique.


Lire la suite sur RFI