Lucy Liu (Why Women Kill) : maman célibataire, la comédienne explique pourquoi elle a eu recours à la GPA

Ce jeudi 26 mars à 21h05, M6 diffuse le premier épisode de Why Women Kill. La série suit trois femmes, vivant à trois époques différentes dans la même maison, qui seront amenées à commettre un meurtre après avoir été trompées par leurs maris respectifs. Dans cette première saison, Lucy Liu incarne le personnage de Simone Grove, une femme mondaine dont son troisième mari se sert pour cacher son homosexualité. Dans la vie, l’actrice de 51 ans a un quotidien beaucoup plus tranquille. Après une relation avec le scénariste Zach Helm ou encore l'homme d'affaires Noam Gottesman, la comédienne a décidé de vivre pleinement sa vie de célibataire.

Un choix critiqué

Même sans partenaire, Lucy Liu n’a cependant pas fait une croix sur la maternité. Bien au contraire ! En août 2015, elle est devenue la mère d'un petit garçon, prénommé Rockwell Lloyd, né par mère porteuse. Un choix qu’elle a toujours revendiqué malgré les critiques. L’ancienne star d’Ally McBeal a d’ailleurs eu recours à la GPA pour une raison très spéciale. « Cela m'a juste semblé être la bonne option pour moi parce que j'étais en train de travailler et que je ne savais pas quand j'allais être capable de m'arrêter, avait-elle déclaré au magazine People. J'ai décidé que c'était probablement la meilleure solution pour moi, et il s'est avéré que c'était génial. »

Lucy Liu profite désormais de sa vie de maman au côté de son fiston. Elle se fait même une joie de l’immortaliser sur les réseaux sociaux lorsqu’il assiste à quelques-uns

Retrouvez cet article sur Voici

Plus belle la vie : une star de la série réagit à son éviction soudaine
PHOTO Amel Bent : son beau message de soutien à Didier Raoult, défenseur de la chloroquine
VIDEO Cyril Hanouna règle ses comptes avec Christophe Beaugrand… Et ça fait mal !
Enora Malagré : confinée avec son compagnon, elle dévoile le détail qui l'insupporte
VIDEO Cyril Hanouna pousse un coup de gueule et accuse les chaînes d’info en continu d’en faire « trop »