Un ancien joueur de ligue 1 soupçonné d’escroquerie et de menaces de mort

·2 min de lecture
L'ancien footballeur de Toulouse et de Rennes est accusé d'avoir soutiré 150 000 euros à son voisin.

Lucien Aubey, ancien défenseur de Toulouse, est accusé d’avoir profité de la crédulité de son voisin pour lui soutirer 150 000 euros. Mohammed Dia, le créateur de la marque de sport, est accusé de complicité. Franck Ribéry pourrait figurer dans l’affaire en tant que témoin assisté.

Défenseur du "Téfécé" de 2001 à 2007, Lucien Aubey traverse depuis la fin de sa carrière en 2013 des moments difficiles sur le plan financier. Selon La Dépêche, en 2015, il aurait appris que son voisin, Sébastien, aurait touché 230 000 euros à la suite d’un grave accident. Aubey lui aurait proposé d’investir dans un projet de création d’un label permettant de dénicher les talents artistiques. Une idée qu’il aurait eu avec Mohammed Dia, connu pour sa marque de vêtements portée par des rappeurs français.

Vidéo. Brad Pitt sur le banc des accusés dans une affaire d'arnaque

Pour convaincre le fameux voisin, Aubey aurait appelé Franck Ribéry, ancien coéquipier de l’équipe de France espoirs. Finalement séduit par le projet et des perspectives d’importantes retombées financières, Sébastien s’engage. Une version contestée par la défense puisque selon l’avocat d’Aubey, le voisin aurait insisté pour recueillir les conseils financiers de l’ancien footballeur. Cependant, en quelques semaines, les comptes bancaires du voisin sont vidés. Virement, chèque, liquide, carte PCS, tous les moyens sont bons pour gonfler la mise.

Une somme impossible à rembourser

Si la société est bien lancée, elle aurait vite atteint ses limites faute de fonds nécessaires. Au même moment en 2015, une affaire de proxénétisme touche Aubey et Ribéry. Même s'ils sont seulement convoqués en tant que témoins, ces suspicions poussent Sébastien à demander un remboursement des 150 000 euros. Aubey se dit alors en incapacité de lui rendre la somme dans sa globalité mais seulement avec une échéance.

L’enquête devra permettre de savoir si la somme a été utilisée pour la création d’une société ou pour assurer le train de vie des deux complices. Lucien Aubey a été mis en examen pour escroquerie et menace de mort, Mohamed Dia l'est également pour complicité. Franck Ribéry devait être entendu en tant que témoin mais son implication dans cette affaire serait très limitée.

Ce contenu peut également vous intéresser :