Luc Julia : "La voiture autonome, c'est beaucoup plus compliqué que ce que certains prétendent"

Moins présents dans l'actualité de l'intelligence artificielle, les projets de voiture autonomes continuent de se développer. Directeur scientifique et responsable de la R&D en matière d'intelligence artificielle chez Renault, Luc Julia revient sur le sujet.

Le 13 juin 2024, à Fullerton, en Californie, une Tesla a percuté de plein fouet une voiture de police à l'arrêt avec ses gyrophares allumés pour signaler une urgence. Le véhicule était en mode autopilote et son conducteur était occupé sur son téléphone. La vidéo publiée par la police sur son compte Instagram est assez impressionnante.

A une époque, l'information aurait défrayé la chronique. Mais force est de constater que le sujet de la voiture autonome est passé au second plan depuis quelque temps dans l'actualité de l'intelligence artificielle (IA). Explications avec Luc Julia, directeur scientifique de Renault depuis avril 2021, en charge de superviser la R&D en matière d'IA.

Sciences et Avenir : Même si l'on en parle moins en ce moment, la voiture autonome reste l’exemple emblématique des promesses de l’intelligence artificielle. Pourquoi ?

Luc Julia : Parce que la conduite est l’activité cognitive la plus chargée. C’est compliqué de conduire : il faut faire attention à plein de choses en même temps, plusieurs de nos sens sont mobilisés (la vue, l’ouïe), il faut avoir des réflexes… Donc dans l’imaginaire, cela correspond à une activité intelligente, dans le sens où il faut mobiliser tous ces différents paramètres humains.

Une intelligence artificielle qui saurait piloter une voiture correspondrait-elle à ce que l’on appelle l’IA générale, l’AGI ?

L’AGI renvoie plutôt à une intelligence sachant maîtriser tous les domaines et qui serait plus intelligente que nous, les humains, en tout. C’est encore un cran au-dessus de la conduite autonome !

Lire aussiIntelligence artificielle : peut-on avoir confiance en elle ?

"John Krafcik a estimé que la voiture totalement autonome n’existera jamais"

Pourquoi les projets de voitures autonomes font-ils moins parler d’eux ? Est-ce seulement un effet de l’actualité qui[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr