Lubrizol : le scénario catastrophe prévisible ?

L'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen (Seine-Maritime) aurait-il pu être évité ? Le journal Le Monde affirme que l'entreprise était au courant des risques qui pesaient sur son usine. Il publie un rapport qui affirmait que "lors d'un incendie, les conteneurs intermédiaires en plastique (IBC) fondraient rapidement et le liquide combustible et/ou inflammable se répandrait au sol, créant comme un grand feu de piscine." Lubrizol se justifie La publication de ce rapport a poussé la direction de Lubrizol à réagir. Elle tient à mettre en perspective ses conclusions. "La probabilité d'avoir un départ de feu dans une zone comme ça est tellement faible qu'on sait ce qui se passe si les conteneurs plastiques sont exposés à un feu. Pour autant, le feu est improbable", déclare Isabelle Striga, directrice générale de Lubrizol. L'entreprise affirme avoir investi 100 millions d'euros depuis 2008 sur la prévention incendie, écoutant notamment les conseils de l'assureur.