"Une lubie de jeunesse" : Marion Cotillard fait une surprenante confidence

·1 min de lecture

Marion Cotillard ne serait-elle pas un brin superstitieuse ? Ce mardi 6 juillet, l'actrice française est attendue sur La Croisette, pour défendre le film Annette de Leos Carax, qui doit faire l'ouverture du Festival de Cannes. Si elle a récemment confié au Parisien qu'elle ne s'était "jamais sentie en compétition" lors de cet événement qui réunit le gratin du 7ème art, celle qui partage la vie de Guillaume Canet a tout de même eu quelques "lubies" au cours de sa carrière. Elle a d'ailleurs accepté de revenir sur l'une d'entre elles, lors d'une interview accordée à Konbini, relayée ce lundi 5 juillet sur les réseaux sociaux. Après avoir essentiellement tourné dans des films français, Marion Cotillard a passé des essais pour décrocher un petit rôle dans Big Fish, réalisé par l'Américain Tim Burton et sorti en 2003.

Pour mettre toutes les chances de son côté, elle a décidé de garder les scènes de ses essais sous son oreiller, jusqu'à ce qu'elle obtienne une réponse. "C'était les scènes d'essai que j'avais enregistrées à Paris. J'avais fait une bande démo. J'avais reçu deux scènes et quand j'ai enregistré ces deux scènes et que j'ai envoyé la cassette, j'ai mis les deux scènes sous mon sommier", s'est-elle remémorée auprès de nos confrères, expliquant qu'il s'agissait sans doute d'une "lubie de jeunesse."

La maman de Marcel et Louise a raconté la suite et fin de cette histoire, à la fois originale et personnelle : "Au bout d'un mois et demi" : "Je me suis dit 'je les enlève'. Donc (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Caroline de Monaco : cette nouvelle grossesse qui la réjouit
"Les rats quittent le navire ?" : Apolline de Malherbe cash avec Brice Hortefeux
Cannes 2021 : la déclaration d'amour de Spike Lee à la France
Le saviez-vous ? Vianney a lancé une marque de mode avec sa mère
Albert de Monaco : cet étonnant business au nom de Grace Kelly

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles