Qui est Lu Shaye, ambassadeur de Chine en France, "loup combattant" de la diplomatie chinoise ?

franceinfo
·1 min de lecture

En Europe, Lu Shaye est le chef de la meute de ceux que l’on surnomme les "loups combattants", ou "loups guerriers", une nouvelle génération de diplomates chinois qui mènent une guerre médiatique contre tous ceux qui critiquent la politique de Pékin, qu’il s’agisse de chercheurs ou de parlementaires.

Antoine Bondaz, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique, vient d’en faire les frais. Il a été copieusement insulté par l’ambassadeur chinois, qui l’a traité sur les réseaux sociaux de "petite frappe", de "hyène folle" et de "troll idéologique", via le compte Twitter officiel de l'ambassade. Antoine Bondaz avait eu le malheur d’évoquer Taïwan, un sujet épidermique pour Pékin.

Lu Shaye a été convoqué au ministère des Affaires étrangères. Mardi 23 mars, le directeur Asie du Quai d'Orsay, Bertrand Lortholary, lui a concrètement signifié que les "méthodes de l'ambassade, la tonalité de sa communication publique étaient parfaitement inacceptables et franchissaient toutes les limites communément admises pour une ambassade, où qu'elle se trouve".

Un habitué des tweets fracassants

A 56 ans, ce diplomate de carrière est coutumier des sorties polémiques. En avril 2020, au début de la crise du Covid, il avait déclaré sur le bulletin de l’ambassade de Chine que les soignants des Ehpad en France avaient "abandonné leurs postes du jour au lendemain (...) laissant mourir leurs pensionnaires de faim et de maladie", ce qui lui avait valu une première convocation au Quai (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi