On a lu le livre de Manuel Valls : la vie (politique) derrière soi

·1 min de lecture

Ce mercredi 24 mars, Manuel Valls sort son neuvième livre, "Pas une goutte de sang français". Deux cents pages de marketing politique entièrement dédiées à une idée unique : redorer le blason du catalan, dans l'espoir d'être "utile" à nouveau.

Il lave plus blanco que blanco. Ce mercredi 24 mars, Manuel Valls sort son neuvième livre, Pas une goutte de sang français. Deux cent pages de marketing politique, qui achèvent de convaincre l'infortuné lecteur que la comparaison entre l'homme politique moderne et le baril de lessive est décidément tout à fait pertinente - à ceci près que le second peut toujours servir.L'ancien Premier ministre, carbonisé de la politique, continue pourtant de courir après les responsabilités comme un canard sans tête. Candidat à rien, ou plutôt à tout, Manuel Valls est toujours prêt. "J'ai vieilli. J'ai appris. J'ai l'expérience du pouvoir, du succès, de la chute, du rejet. Et si un jour je pouvais être utile, dans certaines conditions, au nom de quoi le refuserais-je", écrit-il dès les premières pages. Et d'ajouter : "Je le dis d'autant plus facilement que ce n'est pas l'objet de ce livre." Quand même un peu.À LIRE AUSSI : Alerte rouge : Manuel Valls veut encore être "utile" à la France !En témoigne la dernière page du livre : "Aujourd'hui, il me semble que les Français sont plus nombreux à m'écouter, avance le conseiller municipal de Barcelone. Ai-je un rôle à jouer, je le pense. Suis-je à même de défendre l'idéal auquel je crois, une...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Troisième voie" : un concept politique au passif pas très glorieux

Covid-19 : "L'exécutif ne prend plus de mesures liées à l’épidémie, mais à la situation politique"

Quelle politique crée vraiment des emplois ?

Biorégionalisme : le concept qui entend penser politique et territoire à l'échelle du vivant

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"