LREM: Ferrand à la tête d'une liste renforcée pour le bureau exécutif

·2 min de lecture
Richard Ferrand à l'Assemblée nationale le 8 juin 2021

Deux listes ont été déposées lundi en vue du prochain renouvellement du bureau exécutif de La République en marche, dont une largement favorite menée par le président de l'Assemblée Richard Ferrand, ont indiqué à l'AFP des sources internes au parti.

"L'élection présidentielle est proche et notre mouvement, s'il veut soutenir efficacement le Président de la République, doit se doter d'un bureau exécutif fort", a plaidé M. Ferrand, dans un message envoyé aux quelque 800 membres du Conseil national chargé d'élire le "burex" entre le 19 et 21 juillet.

M. Ferrand, l'un des tout premiers "marcheurs" aux côtés d'Emmanuel Macron, a donc présenté lundi à l'heure de la clôture de dépôt des listes un trombinoscope de 30 noms, mêlant ministres, parlementaires et autres figures historiques du parti.

Y figurent par exemple le patron des députés LREM Christophe Castaner, celui des sénateurs François Patriat, celui des eurodéputés Stéphane Séjourné, ou encore le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le ministre des Outre-mers Sébastien Lecornu, la ministre de la Citoyenneté Marlène Schiappa, celle de l'Insertion Brigitte Klinkert, l'ancienne porte-parole Sibeth Ndiaye ou encore le patron du groupe d'économie sociale et solidaire SOS Jean-Marc Borello.

Cette liste d'union a vocation à "serrer les rangs et avancer sur la campagne", selon l'un de ses membres, après des élections régionales ratées qui ont vu des voix contester l'actuel délégué général Stanislas Guerini, même si son mandat n'est pas formellement remis en jeu à l'occasion de ce scrutin interne.

"A la place de Stanislas Guerini, je partirais", a notamment déclaré Gilles Le Gendre, l'ancien président du groupe de députés LREM, en appelant le parti à "se réinventer du sol au plafond" dans une interview au Figaro lundi.

Suscitant l'agacement de plusieurs dirigeants du parti, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a pour sa part appelé à "revoir la façon de faire fonctionner En marche!", assurant qu'"une des solutions serait moins de visios, plus de bistrot!".

"Les amis, ne cédons pas au pessimisme et ne nous dévalorisons pas comme je peux le lire ou l'entendre parfois.(...) Mais faisons bloc", a plaidé en retour M. Ferrand lundi.

Face aux poids-lourds, la marcheuse Juliette de Causans a également déposé une liste de terrain, comprenant trois députées, un sénateur et plusieurs "référents" du parti.

Le vote pour le bureau exécutif s'effectuera de manière dématérialisée et les résultats seront donc proclamés le 21 juillet.

jmt/ib/adc/pb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles