LR et RN dénoncent l'agression de policiers lors d'une interpellation à Lyon

Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Des policiers ont été blessés à Lyon lors d'une interpellation qui a viré à l'échauffourée. Plusieurs responsables politiques leur ont apporté leur soutien.

Plusieurs responsables politiques de LR et du RN ont apporté jeudi leur soutien aux policiers blessés à Lyon lors d'une interpellation qui a viré à l'échauffourée et demandé au ministre de l'Intérieur Gérard Darmanin de "reprendre le contrôle". Deux policiers ont été blessés mercredi soir à Lyon en tentant d'interpeller une personne suspectée de vol, au milieu d'une foule qui les a violemment pris à partie, a indiqué jeudi une source policière. "À la Guillotière, la police est vue comme une force étrangère qui gêne l'ordre instauré par des individus n'ayant rien à faire en France. Depuis novembre, où il a fallu 300 policiers pour que je puisse y entrer, rien n'a changé. Qu'attend Gérald Darmanin pour reprendre le contrôle ?", a réagi sur Twitter le président du RN Jordan Bardella.

"Soutien à nos policiers attaqués à coups de barre de fer par des hordes sauvages à Lyon alors qu'ils interpellaient un délinquant. Combien de temps encore allons-nous tolérer ça ? Tolérance zéro envers ceux qui s'attaquent à l'uniforme de la République !", a critiqué le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti.

"Le signe d'une civilisation qui sombre"

Le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a lui aussi apporté sur Twitter son soutien aux policiers et dénoncé "ces faits divers (qui) ne sont plus des faits divers" mais "le signe d'une civilisation qui sombre". "Mais rassurez-vous, le maire de Lyon réfléchit à la possibilité de lancer un audit sur l'installation de caméras quelque part, un jour, dans la ville", a-t-il ironisé. Sur une vidéo de la scène diffusée sur les réseaux sociaux, relayée par le syndicat Alliance et le site d'information LyonMag, on voit trois policiers en civil, deux hommes et une femme,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles