LR modifie ses statuts pour dynamiser son mouvement "jeunes"

·1 min de lecture
Les Républicains ont modifié leurs statuts pour dynamiser leur mouvement "jeunes" en perte de vitesse, en le dotant d'une plus grande autonomie

Les Républicains ont modifié leurs statuts lundi pour dynamiser leur mouvement "jeunes" en perte de vitesse, en le dotant d'une plus grande autonomie.

"Je m'étais engagé à offrir un nouveau souffle aux Jeunes Républicains. Par l'approbation de ses militants, notre famille politique fait aujourd'hui de la jeunesse une priorité", a assuré le président du parti Christian Jacob sur Twitter.

Un peu plus de 10.000 adhérents ont voté, lors du congrès dématérialisé organisé dimanche et lundi, sur trois modifications visant à permettre "une participation renforcée" des jeunes au sein du parti.

Les adhérents ont approuvé à 95,7% l'idée d'"accorder une autonomie renforcée à la Fédération des Jeunes Républicains", de "garantir (son) autonomie financière" et de renforcer sa représentation "au sein des instances nationales".

L'âge plafond a été relevé de 30 à 35 ans, selon un communiqué du parti.

"La jeunesse de droite entre dans le 21e siècle", s'est pour sa part félicité le député du Nord Pierre-Henri Dumont.

LR, qui a vu ses effectifs fondre ces dernières années avant d'enrayer sa chute depuis quelques mois, compte ainsi "se doter d'un mouvement Jeunes structuré, ouvert à tous et capable de s'adresser directement à la nouvelle génération", précise le communiqué.

LR compte aujourd'hui 4.800 adhérents de moins de 30 ans, contre 20.000 environ en 2015, à l'époque de Nicolas Sarkozy. Relever l'âge plafond devrait mécaniquement porter à 6.000 le nombre de ces jeunes.

Mais Les Républicains, qui ont mis l'accent sur la jeunesse à leur rentrée 2020 organisée à Port-Marly, se targuent depuis d'adhésions en hausse, à 470 pour le seul mois de janvier (contre 240 jeunes par mois début 2020).

cg/etr/sp