LR : le défi du rassemblement

France 2

Rassembler les partisans de Nicolas Sarkozy et d'Alain Juppé risque d'être une mission particulièrement délicate pour

François Fillon. Empêtré dans les affaires mais ne considérant en aucun cas de renoncer, l'ancien Premier ministre va devoir se retrousser les manches pour pouvoir constituer une majorité unie derrière lui.

Un soutien à reculons pour certains

Dans le camp des Sarkozystes, tout le monde ne s'y colle pas de gaîté de coeur. "Nous sommes tout à la fois lucides et responsables", a ainsi déclaré Brice Hortefeux, proche de l'ancien chef de l'État et qui monte dans le train Fillon contraint et forcé, pour ne pas accentuer les divisions qui déchirent actuellement le parti. "Maintenant c'est terminé les plans B, C, X ou Y", déclare le député Daniel Fasquelle, qui souhaite que la fin de la récréation soit sifflée.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Présidentielle : Bertrand Delanoë, l'ancien maire socialiste de Paris, annonce son soutien à Emmanuel Macron
Vote électronique annulé : J.M Ayrault réfute tout "déni de démocratie"
L'UDI reste alliée des Républicains, mais sous conditions
Benoît Hamon, un candidat qui divise
François Fillon : il n'aurait pas déclaré un prêt de 50 000 euros selon le Canard enchaîné

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages