LR choisira son candidat pour 2022… après les régionales

Par Michel Revol
·1 min de lecture
Christian Jacob a réussi à faire voter à l'unanimité un calendrier pour désigner après juin le candidat LR à la présidentielle de 2022.
Christian Jacob a réussi à faire voter à l'unanimité un calendrier pour désigner après juin le candidat LR à la présidentielle de 2022.

Surtout, ne pas se précipiter. À l'unanimité, le bureau politique des Républicains, réuni ce matin au siège du parti, rue de Vaugirard, a décidé de reporter au lendemain des élections locales prévues en juin le mode de désignation de son candidat pour 2022. Une alternative se dessine déjà pour le printemps. Soit, comme le stipule le texte soumis au vote par Christian Jacob, le patron des LR, « un candidat s'impose naturellement et j'?uvrerai avec toutes les bonnes volontés de notre famille pour que nous nous rassemblions derrière lui » ; soit « aucun candidat ne se dégage naturellement et à ce moment-là le système de départage sera soumis en congrès à nos militants, afin que le choix du candidat intervienne 6 mois avant l'élection présidentielle ». Autrement dit, si un candidat ne s'impose pas « naturellement », un système de primaires le fera.

Christian Jacob a remporté la partie. Le patron des Républicains voulait surtout gagner du temps et ne rien imposer dès aujourd'hui. Les deux candidats potentiels, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, sont pour le moment coincés : ils doivent se faire réélire à la tête de leurs régions respectives (les Hauts-de-France et l'Île-de-France) avant d'éventuellement se déclarer pour l'Élysée. Un autre candidat avait en revanche tout intérêt à précipiter les événements : Bruno Retailleau, le patron des sénateurs LR, qui n'a rien à briguer dans les six prochains mois. Depuis quelques semaines, l'élu vendéen a lancé l'offensi [...] Lire la suite