L'oxyde d'éthylène, pesticide cancérogène interdit en Europe et peu contrôlé

·2 min de lecture

Des résidus d'oxyde d'éthylène avaient été détectés en septembre 2020 sur des produits à base de graines de sésame importées d'Inde. Il en a été aussi récemment découverts sur des lots de crème glacée et de sucre en poudre à des niveaux supérieurs à la législation.

C'est un désinfectant gazeux classé comme "agent cancérogène, mutagène et reprotoxique". L'oxyde d'éthylène est un produit chimique utilisé comme pesticide est pourtant interdit dans l'Union européenne. Ce gaz "extrêmement inflammable" et "toxique" peut "provoquer le cancer" et induire des "anomalies génétiques", selon le profil toxicologique établi par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Soumis à la réglementation sur les pesticides, l'oxyde d'éthylène provoque également des "irritations cutanées", une "sévère irritation des yeux" et peut "irriter les voies respiratoires", précise l'INRS. De son côté, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) souligne qu'il faut "limiter au maximum l’exposition des consommateurs" à cette substance, un risque "pouvant exister sur le long terme en cas de consommation de produits en contenant". Interrogé par l'AFP, le directeur de cabinet adjoint à la DGCCRF Rémy Flove précise que les autorités n'avaient pour le moment "pas observé d’intoxication à court terme" sur les produits rappelés.

Moisissure et salmonelles

L’oxyde d’éthylène est utilisé comme désinfectant pour éviter la présence de moisissures et réduire les risques de salmonelles, explique M. Flove. Son "efficacité en matière de désinfection" est connue, rappelle l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). En tant que pesticide, il est appliqué comme "traitement préventif par fumigation désinfectante", précise le sénateur LR Laurent Duplomb, auteur d'un rapport sur la question en février 2021. Ce produit chimique est interdit dans l’Union européenne depuis 1991 comme pesticide et depuis 2011 son utilisation est interdite en tant que "produit de protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux", précise la DGCCRF dans un communiqué. Il reste toutefois autorisé pour la désinfection de matériel médical au niveau européen, la limi[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles