Une louve pendue devant une mairie, les écologistes choqués

·2 min de lecture

A Saint-Bonnet-en-Champsaur (Hautes-Alpes), une louve a été tuée par balles avant d'être pendue devant la mairie. Attention, les images peuvent heurter.

«Un massacre». Le corps d'une louve tuée par balles a été retrouvé tôt vendredi pendu devant la mairie du village de Saint-Bonnet-en-Champsaur (Hautes-Alpes), a indiqué le procureur de Gap, Florent Crouhy. L'acte a été aussitôt qualifié «d'inadmissible» par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Il a également provoqué la colère des associations de défense des animaux. 

Le corps de l'animal, pendu à une cordelette, était accompagné d'une banderole proclamant «Réveillez-vous, il est déjà trop tard», a indiqué le procureur à l'AFP, confirmant une information de «La Provence». «Du sang suintait de dessous l'animal, ce qui indique qu'elle venait d'être tuée assez récemment. Elle a été tuée par balles mais on ne sait pas encore dans quelles circonstances et avec quel calibre. Il y a aura une autopsie prochainement», a-t-il dit. 

L'enquête pour destruction d'une espèce protégée a été ouverte par le parquet et a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie de Gap en co-saisine avec l'office français de la biodiversité. «Le fait de non seulement braconner une espèce protégée mais de la mettre dans une telle mise en scène, c'est la première fois», a-t-il relevé. Des atteintes au loup se sont déjà produites dans le passé mais elles gardent un caractère «heureusement exceptionnel», a noté le procureur. Pour autant, «le sujet du loup est omniprésent(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles