« L'outil essentiel pour éviter le reconfinement » : Jean Castex tape du poing sur la table

·1 min de lecture

On ne les compte plus. Depuis le début de la crise sanitaire, Jean Castex, ainsi que les autres ministres concernés, ont pris l'habitude de s'adresser aux Français lors de points presse réguliers. Ce jeudi 4 février, à 18 heures, le successeur d'Édouard Philippe prendra une nouvelle fois la parole pour faire le point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus. Le Premier ministre, qui ne devrait toutefois pas annoncer l'entrée en vigueur d'un troisième confinement, prévoit de rappeler les règles sanitaires en vigueur et le calendrier vaccinal. Un autre "gros point d'étape" est également attendu lors de la prise de parole de Jean Castex, indique Le Parisien. Celui-ci concerne le télétravail. En effet, le gouvernement entend resserrer la vis à ce sujet.

L'exécutif souhaite en effet "taper du poing sur la table à ce propos". Certains au ministère du Travail estiment que la possibilité de venir sur son lieu de travail, au moins un jour par semaine, "relève d'un enjeu de 'santé publique' pour lutter contre l'isolement des salariés", et ce malgré l'"érosion de la pratique." Elisabeth Borne a appelé les Français à "se remobiliser" : "C'est l'outil essentiel pour éviter le reconfinement", a prévenu la ministre du Travail. Et d'insister dans le même temps au micro de Radio Classique : "Tout ce qui peut être fait à distance doit être fait en télétravail", a-t-elle affirmé, consciente qu'il s'agit d'"un effort important" pour les salariés.

Du côté de l'exécutif, tous les moyens sont bons (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Michel Drucker : qui est Claude, l’homme de l’ombre qui veille sur lui ?
Diana rescapée de la boulimie : sa coach raconte leur belle complicité
Shirel, la fille de Jeane Manson, défend Richard Berry : "Les mensonges de Coline sont impardonnables"
« Un mauvais clip de Mylène Farmer » : Benjamin Griveaux cinglant sur sa rencontre avec Alexandra de Taddeo
"Fortnite c'est terrible" : Brigitte Macron concernée par le bien-être des ados