Publicité

Lourde polémique au sein de la Ciivise, commission française de lutte contre l'inceste

Alors qu'une nouvelle équipe prend les rennes de la Commission indépendante sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise), suite à l'éviction du juge des enfants Édouard Durand qui la dirigeait jusque-là, une polémique éclate sur la personnalité et les pratiques de sa vice-présidente. Caroline Rey-Salmon, pédiatre aux urgences médico-judiciaires pour mineurs de l’Hôtel-Dieu à Paris, est sous le coup d'une plainte pour « agression sexuelle par personne abusant de l'autorité que lui confère sa fonction ». La commission a annoncé sa mise en retrait.

C'est la nomination de Caroline Rey-Salmon en tant que vice-présidente de la Ciivise qui a tout déclenché. Louison L., victime d'inceste dans son enfance, a déjà eu affaire à la médecin légiste. Adressée à elle le 27 juin 2020 pour une expertise judiciaire par la Brigade de protection des mineurs, la jeune femme de 25 ans raconte à la rédaction de franceinfo que sa parole est remise en cause : « Après l'examen, elle m'a dit que je me trompais, que je n'avais pas pu subir de viol vaginal parce que mon hymen n'était pas déchiré », relate Louison L. Pire, l'examen gynécologique se déroule d'une manière choquante puisque la médecin reproduit l'acte subi en mimant les gestes de l'agresseur, plaçant à nouveau la plaignante dans une situation d'agression.


Lire la suite sur RFI