Lourd déficit en vue pour l'Italie cette année, la dette publique explose

·1 min de lecture

Les finances publiques de l'Italie sont à la dérive, avec les retombées massives de la crise du Covid-19 et la réponse de Rome à l'ampleur du choc. Le déficit public de l'Italie s'est hissé à 9,5% du PIB en 2020 (contre 1,6% en 2019), rapporte l'Institut national des statistiques (Istat). Cette hausse est due à la baisse des recettes fiscales et à l'envolée des dépenses de l'Etat engendrée par les mesures de soutien mises en place pour contrer les effets de la crise sanitaire sur l'économie. Au seul quatrième trimestre, le déficit public s'est élevé à 5,2% du PIB, contre 1,9% sur la même période un an auparavant.

La dette publique a atteint le chiffre vertigineux de 155,6% du PIB en 2020, contre 134,6% en 2019, qui constituait déjà le deuxième ratio le plus élevé dans la zone euro, derrière la Grèce. L'Italie a accumulé en 2020 une dette colossale de 2.569 milliards d'euros, contre 2.409 milliards fin 2019. Les dépenses de l'Etat italien au quatrième trimestre ont augmenté de 9,8% sur un an, alors que les recettes ont diminué de 2,9%, a précisé l'institut. La hausse sensible du déficit est due "à la réduction des recettes et à l'augmentation substantielle des dépenses, en raison des mesures mises en place pour soutenir les revenus des ménages et des entreprises", a commenté l'Istat. L'Italie a été le premier pays massivement frappé par la pandémie de coronavirus en Europe en février 2020.

>> A lire aussi - L'Italie ne s'en relèvera pas si l'Union européenne la laisse tomber, alerte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pas de Festival de la BD d'Angoulême cette année
L’Allemagne retarde la relance de l’économie en Europe, dénonce Le Maire
Facture salée pour des étudiants qui avaient organisé une fête sauvage
Ruée au Perthus pour acheter des cigarettes après l’allocution d’Emmanuel Macron
Vous ne pourrez plus bronzer sans masque sur les plages en Espagne