"Loups gris" : Darmanin annonce la dissolution du groupuscule ultra-nationaliste turc

Céline Hussonnois-Alaya
·2 min de lecture
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 20 octobre 2020 à Bobigny - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le 20 octobre 2020 à Bobigny - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Le ministre de l'Intérieur a annoncé ce mercredi que ce mouvement, impliqué récemment dans plusieurs incidents, avait été dissous.

Le ministre de l'Intértieur a annoncé ce mercredi que le groupuscule ultra-nationaliste turc des "Loups gris" avait été dissous en conseil des ministres, "conformément aux instructions du président de la République", a-t-il tweeté. Gérald Darmanin avait déjà fait part de sa volonté de dissoudre ce mouvement en début de semaine devant la commission des lois de l'Assemblée nationale.

Plusieurs incidents entre les communautés turque et arménienne, impliquant des individus se réclamant de ce groupuscule, se sont succédé ces derniers jours en France, notamment une expédition punitive à Décines-Charpieu près de Lyon, mais aussi une rixe sur l'autoroute A7.

Des incidents sur fond de tensions diplomatiques entre Paris et Ankara autour du traitement des musulmans en France et du conflit qui déchire le Nagorny Karabakh.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le "séparatisme islamiste" et a critiqué avec virulence l'attitude d'Emmanuel Macron envers les musulmans, notamment dans le cadre des caricatures, allant jusqu'à mettre en question sa "santé mentale".

Le groupuscule des "Loups gris" est réputé proche du président turc mais n'avait aucune existence légale en France, contrairement en Turquie. Récemment, plusieurs voix s'étaient élevées, dont la Licra, pour demander sa dissolution.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :