Loup retrouvé en Loire-Atlantique : "Il faut s'attendre à ce que d'autres arrivent"

·1 min de lecture

Le cadavre d'un loup a été découvert mi-octobre sur une route de Saint-Brévin-Les-Pins, en Loire-Atlantique. Une découverte qui n'était pas arrivée depuis près de 100 ans dans l'ouest. Si les autorités ont d'abord pensé à un chien, les analyses ont révélé qu'il s'agissait bien d'un loup gris.

Dans l'attente des prélèvements génétiques

L'animal se trouvait donc bien loin de ses terres habituelles, près des frontières avec l'Espagne et l'Italie, où les loups sont très nombreux. Cette découverte pourrait révéler la présence d'autres loups dans la région, comme l'explique Denis Dabo, directeur de la fédération départementale des chasseurs de Loire-Atlantique. "Ça fait quasiment un siècle que le loup n'était plus présent en Loire-Atlantique. On l'a vu dans les Deux-Sèvres il n'y a pas très longtemps et on l'a vu arriver en Vendée au printemps de cette année sur un espace naturel qui est protégé. Et depuis la Vendée il n'y a plus qu'un petit saut de puce à faire jusqu'en Loire-Atlantique, sachant que c'est un animal qui peut parcourir des dizaines de kilomètres en une nuit", a-t-il expliqué.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"On se pose la question de savoir si ce loup retrouvé est celui de Vendée ou un autre", a-t-il poursuivi. Mais pour cela, il faudra encore attendre les réponses de la science, grâce notamment aux prélèvements génétiques qui ont été faits par l'Office français de la biodiversité. "Même si c'est un premier loup, il faut quand même...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles