"Je me suis loupé six fois" : Nicolas Bedos évoque sans tabou ses tentatives de suicide

Il revient avec un tout nouveau film, intitulé Mascarade, dans lequel il a dirigé Pierre Niney, Isabelle Adjani ou encore François Cluzet. A l'occasion de cette sortie, le journal Libération a dressé le portrait de Nicolas Bedos qui se décrit comme un "dépressif en sommeil". En effet, lors de cet entretien, il s'est qualifié de "médiocre suicidaire qui s'est loupé six fois", s'est notamment défenestré alors qu'il n'avait que 20 ans. "Il n'a pas eu le cran de se jeter la tête en avant du quatrième étage. Il est retombé sur ses pieds, se brisant les jambes", écrit notamment Libération. Le cinéaste confie alors que sa "difficulté de vivre est en sommeil".

Ce n'est pas la première fois que le réalisateur évoque ses idées sombres. En effet, en 2017, il avait lâché sur le plateau de Thé ou café : "Je me suis suicidé, c'est romanesque non ?". Cet entretien pour Libération a été l'occasion de se dévoiler un peu plus, notamment au sujet de sa relation avec son père : "Mon père était corrosif et sympa. Moi je suis carnassier mais pas sympa". "On a été sur-gâtés, surprotégés mais à la fin il a fallu tout vendre", a confié celui qui "s'est tourné vers la rom-com" au cinéma car "le drame social et le propos naturaliste sont bien défendus en France".

La relation particuliuère entre Nicolas Bedos et Pierre Niney

Dans ce nouveau long-métrage, Nicolas Bedos a une nouvelle fois collaboré avec Pierre Niney, qu'il connaît très bien. Sur RFM, le (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

"Avec tout le respect que j 'ai pour vous..." : irrité, Nicolas Bedos hausse le ton dans En Aparté
​​Miss France 2023 : soeurs, cousine… La Miss Corse Orianne Meloni fait d'étonnante révélations sur sa famille
“Une bouffonne” : Camille Cerf dégoûtée après une triste mésaventure
Nabilla toute jeune : cette photo où elle est méconnaissable
Benjamin Castaldi gêné : ce jour où il a été offert en cadeau à une femme mariée