Loukachenko affirme que l'Ukraine a proposé un pacte de non-agression à la Biélorussie

BFMTV - BFMTV
BFMTV - BFMTV

La possibilité d'une implication de la Biélorussie, seule alliée de la Russie en Europe, dans l'invasion de l'Ukraine inquiète cette dernière et la communauté internationale. Au point que Kiev lui aurait proposé un pacte de non-agression. C'est du moins ce qu'a prétendu ce mardi le président Alexandre Loukachenko, dans une déclaration citée par l'agence d'informations biélorusse Belta et relayée sur Telegram.

"Je ne sais pas pourquoi ils font ça"

"Ils nous offrent un pacte de non-agression", a avancé le dirigeant, reprenant: "Ils nous demandent de ne pas combattre l’Ukraine de quelque façon que ce soit, afin que nos troupes n’y aillent pas".

Une démarche présumée qu'Alexandre Loukachenko a estimé être en contradiction avec les tentatives de la nation envahie de renforcer son armement - notamment en chars allemands Leopard 2 - grâce à l'appui de ses partenaires. "Je ne sais pas pourquoi les Ukrainiens font ça", s'est ainsi interrogé Alexandre Loukachenko.

Selon Belta, le dictateur a évoqué cette ouverture ukrainienne lors d'une réunion avec des responsables gouvernementaux et des représentants des services de sécurité.

Article original publié sur BFMTV.com