Louise Bourgoin : pourquoi elle ne veut pas militer pour la réouverture des cinémas

·1 min de lecture

Depuis plusieurs semaines, l'ensemble du monde de la culture, comme en témoigne la dernière cérémonie des Césars, se mobilise pour demander la réouverture des lieux culturels et pour témoigner de la situation difficile dans laquelle se trouvent de nombreux travailleurs de l'écosystème. Invitée sur la matinale de France Inter, Louise Bourgoin, qui est à l'affiche de la saison 2 d'Hippocrate, la série hospitalière phare de Canal +, a préféré relativiser l'urgence de réouvrir les cinémas et salles de spectacles. "J'ai un vrai manque viscéral de culture, mais en même temps, l'épidémie progresse tellement vite. Je ne suis pas infectiologue donc c'est difficile de dire aujourd'hui qu'il faudrait réouvrir les salles. Il y a tellement de morts", a-t-elle déclaré au micro de Léa Salamé.

Dans un discours mesuré et riche de sens, la célèbre actrice affirme qu'elle ne se sent pas légitime à parler de la situation des artistes en pleine crise sanitaire. "C'est délicat pour moi en tant qu'actrice de parler des cinémas qui sont fermés, des musées qui sont fermés. On est dans un moment tellement catastrophique que je ne me sens pas légitime", a-t-elle estimé avant de réitérer son soutien auprès du personnel soignant qui agit au quotidien face à l'épidémie: "On a une vraie conscience de ces médecins, ces soignants qui sont vraiment des héros du quotidien. Je pense que le gouvernement devrait lui rendre hommage".

Dans la série réalisée par Thomas Lilti, à découvrir le 5 avril prochain, Louise Bourgoin (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Capitaine Marleau bientôt en couple ? Corinne Masiero rêve d'autres "plans" pour son personnage
Plus belle la vie : Stéphane Hénon affecté par le départ de Fabienne Carat ? Sa surprenante réponse
Jesta Hillmann (Maman & célèbres) partage un nouveau portrait de famille, la Toile craque
Marion Cotillard : cette cause qu'elle a fièrement défendue dans les rues de Paris
Mort de Bertrand Tavernier : la date et le lieu des obsèques dévoilés