Louise Attaque sur leur nouvel album : « On voulait retrouver l’alchimie de nos débuts »

© Eric DESSONS/JDD

Célébrer le passé et regarder vers l’avenir. Le 26 avril dernier, Louise Attaque donnait six concerts gratuits à l’Élysée-­Montmartre en une seule journée. Le trio se reformait alors pour célébrer de la plus belle des manières le 25e anniversaire de son premier opus, Louise Attaque, porté par une flopée de tubes générationnels (J’t’emmène au vent, Ton invitation…), aujourd’hui écoulé à plus de 3 millions d’exemplaires, soit le disque rock français le plus vendu de l’histoire. On retrouve aujourd’hui Gaëtan Roussel (chant-guitare), Arnaud Samuel (violon) et Robin Feix (basse) dans les locaux de leur maison de disques (­Universal) pour la sortie de ­Planète Terre.

Un nouvel album donc, le cinquième d’une carrière à la longévité rare, ponctuée d’échappées solitaires et de chemins de traverse : la scission en 2001 de Louise Attaque en deux entités (Tarmac et Ali Dragon), l’aventure solo de Gaëtan Roussel et ses nombreuses collaborations (Alain Bashung, Vanessa Paradis…). Autant de respirations nécessaires pour des retrouvailles fécondes. « On a souvent appuyé sur la touche “pause”, jamais sur “stop” », souligne d’une seule voix le trio folk rock.

Vous célébrez vingt-cinq ans de carrière avec un nouvel album. Il était important de revenir avec du neuf ?
Arnaud Samuel : Rien n’a été prémédité. L’idée a germé quand nous nous sommes retrouvés pour la série de concerts gratuits donnés en avril. Nous sommes nés sur scène, donc nous avions à cœur de marquer l’événement sur scène.
Gaë...


Lire la suite sur LeJDD