Louis de Luxembourg en deuil avant son mariage : la mère de sa fiancée est morte

·1 min de lecture

Lors de l’annonce des fiançailles de Louis de Luxembourg avec l’avocate française Scarlett-Lauren Sirgue, le 6 avril dernier. La mère de cette dernière, qui porte le même prénom, était déjà décédée. Pourtant, la famille avait fait le choix de ne pas dévoiler l’information. Une décision qu’avaient jusqu’ici accepté de respecter les médias. La triste nouvelle a été annoncée par le portail danois Dana Press. « Nous sommes tristes de devoir confirmer que les informations sur ce site sont correctes. Mme Scarlett Berrebi est décédée le mois dernier », a confirmé le service de presse de la Cour grand-ducale auprès du site luxembourgeois L’Essentiel. La cause de son décès n’a pas été communiquée, mais on sait, en revanche, que la mère de la fiancée de Louis de Luxembourg aurait été inhumée au cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux, le 9 mars dernier, quasiment un mois avant leurs fiançailles. Un deuil qu’ils ont voulu vivre en silence, en mettant au contraire l’accent sur le positif et leur mariage à venir. Un formidable moment lors duquel l’absence de la maman de la mariée devrait peser lourd.

Le site Histoires Royales qui a rapporté sa mort ce lundi 19 avril rappelle que Scarlett Berrebi travaillait avec son époux dans le cabinet d’avocats familial. Le père de Scarlett-Lauren Sirgue, Pierre Sirgue, est un ancien député de la Gironde ayant quitté la politique en 2015 pour se consacrer totalement à son métier d’avocat. Le cousin de la mère de Marine Le Pen a donc perdu sa femme qui avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

La reine Elizabeth II a choisi son camp : Charles et William plus importants que Harry et Meghan
Emmanuel-Philibert de Savoie va produire une série télé sur sa grand-mère
Lady Louise Windsor, la petite-fille préférée de la reine : découvrez leur lien spécial
Héritage du prince Philip : les surprenantes origines de sa fortune
David Ban (Plus belle la vie) : sa vie de famille, la célébrité, la précarité... Interview cash