Louis Aliot (RN) : «Ceux qui défendent Emmanuel Macron manquent de patriotisme»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Alain ROBERT/SIPA
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le maire RN de Perpignan Louis Aliot était l'invité de Sonia Mabrouk sur Europe 1 ce mercredi 20 avril. Le soutien de Marine Le Pen a détaillé la vision de la candidate sur l’Europe, l’écologie et sa conception de la démocratie.

Invité d’Europe 1 ce mercredi, le maire RN de Perpignan Louis Aliot a fait part de ses attentes à l’approche du débat d’entre-deux tours avec Marine Le Pen et Emmanuel Macron : «Elle doit parler de son bilan et incarner la fonction présidentielle»ajoutant «qu’il faut donner de l’espoir aux Français.»Face aux sondages qui projettent la défaite de la candidate RN au second tour de l’élection présidentielle, le cadre RN a dénoncé un «matraquage médiatique»: «six quotidiens font la Une contre nous !» Il attend donc avec impatience le débat «qui permettra de faire une clarification»: «Le débat est important et peut déclencher un vote anti-Macron.»

Lire aussi:Marion Maréchal : «Nous appelons les élus LR qui ne veulent pas être pris en otage par l’alliance LREM»

Malgré les nombreuses critiques portées sur la malléabilité du programme de Marine Le Pen (renoncement sur le retrait des éoliennes et l’interdiction du voile), Louis Aliot contredit ces remarques. Pour les éoliennes, «le démantèlement sera progressif» et pour le voile «le Parlement s’en saisira» même s’il demeure «un instrument de visibilité de certains groupes islamistes.»

Pour élu RN, il y a «une déconnexion du système politique sur les réalités des Français.»

Concernant la politique européenne, le maire de Perpignan critique vertement les relations franco-allemandes : «les Allemands font la leçon à l’Europe entière […] ils jouent leur carte économique qui se fait au détriment de la France.» Mais le cadre du RN ne renonce pas au «couple franco-allemand»: «c’est l’ADN de l’Europe […] il n’y a aucune raison que cela change»précisant que la candidate «défendra mieux nos intérêts.» Cette dernière souhaite ainsi réduire presque de moitié la contribution de la France(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles