L'Ouganda accélère sa campagne de vaccination contre le Covid-19

·1 min de lecture

Depuis quelques jours, le ministère de la Santé a intensifié la campagne de vaccination contre le Covid-19. Une campagne lancée en mars dernier, mais qui s’est accélérée grâce à la livraison de nombreux contingents de vaccins dans le pays : au courant du mois de septembre, plus de 3 millions de doses ont été données à l’Ouganda. Parmi la population, la méfiance envers les vaccins commence à s’estomper.

Avec notre correspondante à Kampala, Lucie Mouillaud

Assise sur l’estrade, dans la cour de l’école primaire transformée en centre de vaccination, Nancy, un coton appuyé sur son épaule, vient de recevoir sa première dose de vaccin contre le Covid-19. « Avant, j’avais peur, je pensais que c’était douloureux. Au final, tout se passe bien pour le moment. J’ai reçu mon injection il y a une demi-heure déjà, et je me sens toujours bien. »

Pendant toute la matinée, les patients s’enchaînent devant les infirmières. Dans la file d’attente, Susan, qui a pendant longtemps refusé de se faire vacciner. « Pour être honnête, j’attendais l’arrivée des vaccins Pfizer. Il fallait que je finisse par être vaccinée, ce sera bientôt indispensable, parce que le Covid-19 est là pour rester. »

Les livraisons de vaccins se sont multipliées dans le pays ces dernières semaines, avec de nouvelles arrivées de Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Depuis, selon l’infirmière Beatrice Niramahoro, le nombre de patients dans les centres de vaccination augmente considérablement.

« Au début, les gens avaient peur, surtout quand le seul vaccin disponible était l’AstraZeneca. Il y avait beaucoup d’inquiétude. Mais maintenant, la peur a disparu. Ce n’est plus comme quand on a commencé, quand il n’y avait pas grand monde, il y a de plus en plus de personnes qui viennent se faire vacciner. »

Depuis le début de la campagne de vaccination, presque deux millions de doses ont été administrées dans le pays. Le ministère de la Santé estime que le groupe prioritaire de 4,8 millions de personnes sera entièrement vacciné d’ici à la fin de l’année.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles